Introduction à l’étude de l’influence politique du pouvoir financier

Cette étude se fixe pour objectif d’expliquer comment et pourquoi le pouvoir politique actuel est entèrement entre les mains de la finance mondialiste dans son expression ultra capitalise. L’auteur du livre rappelle que cette situation ne pouvait s’imposer aux peuples sans le renoncement total à toute spiritualité. Son autorité ayant disparu, la nature abhorrant le vide, elle fut aussitôt remplacée. À cela, il faut ajouter l’imposition, en Occident, du modèle de l’absolutisme royal qui donne l’entier pouvoir à un seul homme, en s’exposant au risque de tomber sur le mauvais. Enfin, le chemin qui conduira la caste marchande vers le trône a été largement ouvert et pavé des meilleurs intentions, puisqu’il s’agissait de libérer l’Homme du joug de l’Église et le faire entrer dans le règne du Progrès et de la science.
En savoir plus Évaluer cet ouvrage
7,00 €

Biographie de l’auteur

Hamza Benaïssa est né en 1947 à Aït Daoud (Yatafen) dans la Wilaya de Tizi-ouzou. Il est docteur en Médecine et neurochirurgien de formation. Très tôt, il est attiré par le souci et la quête de la vérité des idées qu’il remarque chez son cousin et aîné Benaïssa Rachid. C’est ce dernier qui le pousse dès 1966 et pendant quatre à cinq ans à fréquenter le séminaire hebdomadaire initié par Malek Bennabi pour étudier le problème du recyclage historique de la société musulmane. Là, il apprendra l’importance de la rigueur dans la formulation des questions pour pouvoir y répondre correctement. Il sera amené ainsi à s’intéresser à la philosophie de l’histoire, à la sociologie, à la psychologie et au structuralisme. Mais dans les années 70, il prendra, peu à peu, conscience de la limite intrinsèque de ces sciences humaines et sociales dont les sujets autorisés pratiquent systématiquement l’exclusion méthodique de l’Esprit suite à leur sujétion idéologique au dualisme cartésien. De plus, ses réserves seront encore renforcées par l’échec de la société de consommation à équilibrer l’homme par « le progrès scientifique et technique ». En effet, la vision cartésienne du monde qui est le fondement du monde moderne, ne confère en dernière analyse d’autre finalité existentielle à l’homme que celle, zoologique, de la lutte pour la survie. À partir de 1974, il décide de lire l’œuvre de René Guénon. Cela lui ouvre la porte de la perspective traditionnelle, c’est-à-dire de la vision du monde n’excluant aucune donnée, mais qui pose le primat des valeurs spirituelles et transcendantes pour accéder à l’intelligence adéquate de l’homme, de sa situation dans l’univers et du sens ultime de son existence.

Cette étude se fixe pour objectif d’expliquer comment et pourquoi le pouvoir politique actuel est entèrement entre les mains de la finance mondialiste dans son expression ultra capitalise. L’auteur du livre rappelle que cette situation ne pouvait s’imposer aux peuples sans le renoncement total à toute spiritualité. Son autorité ayant disparu, la nature abhorrant le vide, elle fut aussitôt remplacée. À cela, il faut ajouter l’imposition, en Occident, du modèle de l’absolutisme royal qui donne l’entier pouvoir à un seul homme, en s’exposant au risque de tomber sur le mauvais. Enfin, le chemin qui conduira la caste marchande vers le trône a été largement ouvert et pavé des meilleurs intentions, puisqu’il s’agissait de libérer l’Homme du joug de l’Église et le faire entrer dans le règne du Progrès et de la science. Dans les faits, les promesses n’ont pas été tenues, la réalité est même l’exact inverse puisque l’autorité spirituelle a été remplacée par le pouvoir financier des banques qui a ruiné la planète par l’usure. Le Vatican a été remplacé par la Bourse toute-puissante, dictant sa loi au monde entier ; Dieu par Mammon ; la raison par une ignorance générale rare et toute critique de cet état de fait est considéré comme un blasphème mortel. L’excommunication d’antan guette tout reproche ou remise en cause, d’autant que l’argent papier créé ex nihilo a permis de s’acheter les services d’experts, journalistes, politiques, enseignants, etc. Cette étude tentera de traiter de cette question essentielle du pouvoir qui dirige l’humanité moderne.
Auteur Hamza Benaïssa
ISBN 9791091157131
Poids (g) 100
Dimensions du produit 19*11*0,7
Maison d'édition Éditions Fiat Lux
Année d'édition 2016
Nombre de pages 68