Califat

Une des caractéristiques principales de la religion musulmane est son insistance pour que, quand un peuple reconnaît Allah Le Très Haut comme « Souverain », il doive veiller à ce que l'État et toutes ses institutions se soumettent à l'autorité suprême de Dieu et à sa loi suprême. Si l'État, plutôt que Allah, est reconnu comme souverain – ce qui est l'essence même de la laïcité – , l'islam considère que c'est du shirk (associationnisme), constituant le plus grand péché, irrémissible.

En savoir plus Évaluer cet ouvrage
16,00 €

Biographie de l’auteur

D'origine indienne, Imran Nazar Hosein est né dans les Caraïbes, dans l'île de Trinité en 1942. Il étudia l'islam, la philosophie et les relations internationales dans de nombreuses universités et institutions d'enseignement supérieur dont l'université al-Azhar au Caire. Il a exercé plusieurs années en tant que fonctionnaire des Affaires étrangères de Trinité-et-Tobago mais abandonna son travail en 1985 afin de consacrer sa vie à l’Islam.
Il a vécu à New York pendant dix ans, période durant laquelle il exerça la fonction de directeur des études Islamiques pour le comité collectif des organisations musulmanes du Grand New York. Il donna des conférences sur l’Islam dans de nombreuses universités américaines et canadiennes, des collèges, églises, synagogues, prisons, salles communautaires, etc.
Il a écrit plus d’une douzaine d’ouvrages sur l’Islam. Le premier livre d'Imran Hosein, intitullé L'islam et le bouddhisme dans le monde moderne, a été écrit alors qu'il avait 29 ans.
Les analyses d'Imran Nazar Hosein offrent une interprétation du Coran et des hadiths mis en adéquation avec le monde moderne. Il vit et enseigne aujourd’hui à Kuala Lumpur, en Malaisie.
Il a un site internet : http://www.imranhosein.org

Une des caractéristiques principales de la religion musulmane est son insistance pour que, quand un peuple reconnaît Allah Le Très Haut comme « Souverain », il doive veiller à ce que l'État et toutes ses institutions se soumettent à l'autorité suprême de Dieu et à sa loi suprême. Si l'État, plutôt que Allah, est reconnu comme souverain – ce qui est l'essence même de la laïcité – , l'islam considère que c'est du shirk (associationnisme), constituant le plus grand péché, irrémissible. Dans le monde, aujourd'hui, l'État laïc moderne est universellement reconnu comme souverain. Son autorité est affirmée comme suprême, et donc sa loi. Ainsi, l'humanité entière a maintenant adopté un shirk politique (blasphème). C'est, en fait, l'un des principaux signes que nous vivons à présent à l'ère du Dajjal, le faux Messie ou Antéchrist, qui a trompé l'humanité dans l'adoration en dehors d'Allah le Très Haut. Le Dajjal est le cerveau derrière l'ordre mondial d'aujourd'hui, à propos duquel le hadith déclare qu'une proportion de 999 pour 1000 de l'Humanité entrera dans le feu de l'enfer. Mais, même les musulmans semblent ne pas être conscients de cela. Cet ouvrage documente et expose la complicité de l'alliance arabo-wahhabite dans la chute du Khilafat et les obstacles ultérieurs imposés pour empêcher le rétablissement de cette autorité islamique légitime. Une lecture obligatoire pour les musulmans en quête de donner un sens au monde d'aujourd'hui.
Auteur Imran N. Hosein
ISBN 9791091157056
Poids (g) 245
Dimensions du produit 21 * 14.8 * 1.2
Maison d'édition Éditions Fiat Lux
Année d'édition 2015
Nombre de pages 180