André Gernez

andre-gernez.jpg

Né en 1923, brillant élève, bachelier à quinze ans, il sera en 1944, à 21 ans, le plus jeune médecin de France. Après un engagement volontaire au service militaire, il devient attaché au prestigieux institut français du cancer, la Fondation Curie, à Paris. L’idée pastorienne domine alors la médecine, de sorte que la cancérisation est considérée comme le résultat d’une agression, présupposée virale, qui finit par déborder la défense immunitaire de l’organisme.