Voici le texte d’une ITW écrite réalisée par la section aquitaine de E&R concernant la sortie du livre La faillite du monde moderne. Aux premières loges d’un choas planifié.

Voici un extrait de cet ITW dont l’intégralité est disponible ici :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Faillite-du-monde-moderne-Entretien-avec-Salim-Laibi-15685.html

E&R Aquitaine : 1. Quelles sont les principales caractéristiques du « monde moderne » ?

Salim Laïbi : Ses principales caractéristiques sont les suivantes : un matérialisme outrancier avec marchandisation de tout ce qui est possible et imaginable, que ce soit des produits physiques mais également des idées, donc même de tout ce qui est immatériel. Mais le monde moderne est également un système qui a poussé à l’exacerbation de l’ego humain. C’est un de ses piliers centraux puisqu’il est essentiel à la destruction de l’Humanité, étant donné que l’ego, en plus d’être insatiable, nourrit la passion au détriment de la raison. Les richesses de l’Univers entier ne pourraient le satisfaire.

Ce monde décadent se caractérise aussi par un abrutissement non seulement généralisé, mais aussi institutionnalisé des masses par l’école laïque et gratuite et ce, allant même jusqu’aux universités, afin justement de faire passer toutes les théories farfelues modernes pour des pensées brillantes : Freud, Nietzsche, Darwin, Blavatsky, Marx, R. Hubbard, J. Butler, A. Rand… et j’en passe. Ce qui aurait dû être rejeté par tout esprit sain est maintenant enseigné dans des chaires d’université et les auteurs de ces fadaises sont reçus sur des plateaux télé comme des prophètes porteurs d’un message messianique.

Une autre caractéristique imprègne les cerveaux modernes : la confusion, une confusion totale. Les gens sont perdus dans des flots interminables d’informations et de désinformations, ce qui rend hasardeuse, voire nulle, toute possibilité de retrouver le chemin de la raison. C’est une technique de subversion connue des élites et d’une redoutable efficacité.

Enfin, pour résumer, le monde moderne se caractérise depuis les pseudo-Lumières par une volonté d’expliquer toute chose par la science et la technique, ce qui est en lien direct avec le premier point, le matérialisme. Ce qui est gênant, c’est le fait de diviniser la science et le positivisme qui devient alors rien d’autre que la nouvelle religion de la modernité avec ses saints, ses blasphèmes, ses sanctuaires… Ils ont tué Dieu, l’Église et le roi pour les remplacer par la science, l’argent et les dégénérés que je viens de citer.

2. En quoi l’œuvre de René Guénon, auteur traditionaliste cité à plusieurs reprises dans votre livre, représente-t-elle un antidote à cette modernité ?

R. Guénon a fait un travail remarquable pour déconstruire la modernité et la mettre à nu. C’est un auteur de génie, le plus grand penseur français de tous les temps. Je ne suis pas seul à le dire, mais aussi tout auteur et penseur sérieux qui se penche sur la question. Dans ce paradigme moderne qui s’impose à nous, il est très difficile, voire impossible de s’en extraire puisque toute notre formation intellectuelle est fondée sur des mensonges et des tromperies. R. Guénon, a réussi grâce à un travail méthodique d’une richesse inouïe ainsi qu’un style d’écriture unique dû à sa formation intellectuelle, à clarifier toute chose. Sa lecture est apaisante, on arrive à mettre des mots et expliquer le désordre. Son champ d’action est extraordinairement large ; il sera question dans son œuvre aussi bien du complot maçonnique satanique qu’il appelle antitraditionnel, des pseudo-religions subversives comme le New Age ou le mormonisme, de l’argent, la psychanalyse… Toute sa pensée s’appuyant sur une doctrine d’une clarté éblouissante. Il a influencé beaucoup de monde mais reste néanmoins méconnu, car la doxa dominante ne peut assurer la médiatisation de ses travaux, au risque de se tirer un boulet de canon dans le pied.

Dans son livre La Crise du monde moderne, qui est essentiel à toute personne désireuse de comprendre le désordre ambiant, il met en lumière le paradigme moderne et ses travers. Tout y est dit. Il faut le lire. L’ouvrage du J. Evola qui porte le même titre est aussi à découvrir. Guénon, dans son travail, s’appuie sur la pensée traditionnelle qui place l’esprit au-dessus de la matière ; c’est ainsi qu’il préfère parler de métaphysique, science invariable et universelle, commune à toutes les sociétés humaines et à toutes les périodes, preuve, selon lui, d’une « Tradition primordiale » remontant à notre ancêtre commun, Adam. R. Guénon permet au chercheur de sortir aisément et définitivement de la confusion moderne ambiante et pesante, et ce, avec une simplicité déconcertante, tant la vérité est limpide et s’impose d’elle-même.

3. Vous accordez une importance toute particulière aux attentats du 11 Septembre. Que signifie pour vous cet événement ?

La suite ici.