Voici la vidéo de la conférence tenue par Salim Laïbi, le 6 décembre 2015, à l’université de Bouira, en Algérie, sur le thème de la modernité et de la faillite qui en a découlé. L’auteur présente, pour ainsi dire, son ouvrage, La Faillite du monde moderne, tout en prenant le soin d’avertir qu’il ne s’agit pas de tout rejeter en bloc, en niant les progrès évidents, mais de dénoncer le mauvais usage qui en a été fait. Rabelais disait déjà : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » L’auteur déplore que Dieu ait été remplacé par la science et que cette dernière ait été expurgée de toute spiritualité. L’homme s’est en effet mué en un apprenti sorcier ayant couvert la planète entière d’une radioactivité mortifère et a constitué un arsenal d’armes de destruction massive menaçant jusqu’à sa propre existence. Sous couvert de modernité, l’homme s’est autorisé un nombre incalculable d’entorses à la morale et à la loi de Dieu : corruption, usure, avortement, mariage pour tous, théorie du genre. Par ailleurs, les diverses manipulations génétiques déjà entreprises ne présagent rien de bon et il est à craindre que la civilisation humaine soit engloutie dans un chaos généralisé. La solution consiste en un retour à une vie spirituelle, plaçant Dieu au centre de l’univers, afin que ses prescriptions pleines de sagesse libèrent l’homme de cette folie. Il rejoint dans ce sens le discours de Hamza Benaïssa, l’auteur de l’ouvrage La Connaissance traditionnelle et l’épistémologie moderne, qui développe admirablement bien ce concept philosophique (ici).